NewSite rich 2 377

Rentree DSC 5125Je me suis rendue à Nianing mi-octobre pour installer la rentrée des classes dans les différentes écoles de nos filleuls. Comme à chaque début d’année scolaire, le gros travail est de répertorier les jeunes suivant nos listes et de m’assurer qu’ils sont toujours bien inscrits dans les différentes écoles.

 

 

 

Il n’est en effet pas question de payer la scolarité d’un enfant qui ne fréquenterait plus l’école ! Cet enfant pourrait ne pas avoir réintégré les cours par obligation familiale : la famille déménage, l’enfant est renvoyé dans le village natal d’un des parents pour aider aux cultures. Il peut aussi avoir changé d’école et devoir quitter l’enseignement « privé « (collège ou autre) pour se rendre à l’école « publique », nettement moins chère, mais aussi nettement moins performante… En effet, comme je l’ai déjà raconté, le gouvernement ne paie pas ses enseignants régulièrement, et ceux-ci sont très souvent en grève et renvoient les enfants chez eux !

nianing andre 2 336J’ai aussi dû gérer quelques soins, mais je remarque nettement moins de plaies « d’hivernage » infectées ou mal cicatrisées, que les autres années ! C’est que j’ai distribué pas mal de mini-pharmacies à certains jeunes qui en manifestaient l’envie, après avoir assisté à des soins aux autres ou à eux-mêmes.  

J’essaie toujours que la personne se soigne seule, devant moi, tous les jours. Apres 4 ou 5 jours, je propose une petite pharmacie. Elle contient de l’Isobetadine en emballage individuel, des compresses, un savon, des Tensoplasts, un tube de pommade désinfectante… Nous en avions reçu plus de 100 !!!

J’ai offert plusieurs paires de chaussures de sécurité, offertes par une entreprise de chez nous. Il faut s’imaginer que les jeunes travaillant dans les nombreux ateliers métalliques et de soudure, y sont en « tongs »….

AD 10 2016 01Je suis aussi partie au village de brousse le plus proche, afin d’y accompagner 3 jeunes filles venues me retrouver. Les choses évoluent au niveau confort (restant très rudimentaire) dans ce village. J’y connais des jeunes parrainés depuis plus de 10 ans, et qui ont un métier : enseignantes, infirmières, informatique, agronomie.

La saison des pluies a été parfaite, les arachides sont récoltées, les agrumes sont presque à point. Le reste, comme les légumes, va commencer à pousser !

Sur un plan plus personnel, les poulaillers marchent bien, pas trop de mortalités dues à la chaleur parmi les quelques 17.000 poules pondeuses ! Cette ferme emploie 7 personnes à temps plein, et donne du travail à une centaine de femmes qui viennent acheter les œufs en gros pour les revendre sur les marchés ou dans les villages de brousse.

Il a fait très chaud ! Plus de 30° dans la maison, plus de 35° à l’ombre. La nuit ? 29, on respire ! Je n’ai donc pas beaucoup voyagé dans les villages… chaque chose en son temps ! Ce fut une fois de plus l’occasion de belles conversations avec les familles !

5893 algueJ’ai aussi analysé sur place, les possibilités de monter une ferme de spiruline. 

J’en parlerai par ailleurs, mais je vous propose dès à présent de vous documenter sur internet, à propos de cette algue miracle !

Je ne remercierai jamais assez  tous les parrains et marraines qui permettent à ces enfants d’être scolarisés dans de très bonnes conditions. Je crois que les photos envoyées à plusieurs ont fait plaisir… que ceux qui n’en n’ont pas reçu, veuillent bien patienter jusqu’en février…

 

Senegalite LogoAu nom de Sénégalité, je souhaite à chacun de vous de très bonnes fêtes de fin d’année ! Qu’elles soient l’occasion de passer du temps en famille, plus que d’habitude pour certains qui sont séparés par la vie. Je forme le vœu d’un décembre cordial, amical, rieur, sincère et généreux d’amour entre tous !

Merci de votre confiance,

c Chris

Chris Bindelle